<
Diagnostic immobilier Eaubonneespace client DPE Eaubonneêtre rappelé DPE EaubonneNOUS CONTACTER Diagnostic immobilier Cormeilles-en-ParisisDEVIS GRATUIT DPE Cormeilles-en-Parisisvos obligations DPE DomontPaiement en ligne

Rénovation énergétique des logements : bilan de l’ONRE - 07/06/2021

L’Observatoire national de la rénovation énergétique, créé en 2019, publie son rapport sur la rénovation énergétique des logements. Cette synthèse offre un panorama des travaux de rénovations énergétiques réalisés et des aides à la rénovation attribuées entre 2016 et 2019.
Un bilan de la rénovation énergétique basé sur deux dossiers

Le bilan de l’ONRE (Observatoire de la rénovation énergétique) repose sur deux sources :

    • L’enquête sur les travaux de rénovation énergétique des maisons individuelles (Tremi 2020) réalisée notamment avec l’Agence de la transition écologique (ADEME)
 
    • Les données relatives aux aides à la rénovation entre 2016 et 2019, et surtout : le CITE (crédit d’impôt sur la transition énergétique), les CEE (certificat d’économies d’énergie) et les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) pour Habiter Mieux
L’Observatoire précise que le document n’est pas exhaustif car les rénovations en habitat collectif, n’ayant bénéficié d’aucune des aides financières citées, ont été exclues. L’analyse des ensembles de données permet toutefois d’obtenir des renseignements intéressants.
Aides à la rénovation et performance énergétique des logements

Plusieurs constatations se dégagent de la synthèse réalisée par l’ONRE, entre autres :

    • L’amélioration de la performance énergétique des logements, quoique fréquente, n’est pas systématique, en partie parce qu’il n’y a pas de définition claire de l’expression « rénovation énergétique ». Certains travaux de rénovation, comme le fait d’installer un climatiseur, augmentent au contraire la consommation d’énergie du logement.
 
    • Les biens immobiliers ayant bénéficié d’aides à la rénovation sont majoritairement des maisons individuelles, occupées par des propriétaires aisés, et construites avant 2000 : il y a donc des gisements d’économies d’énergie dans le parc locatif privé, l’habitat collectif, et parmi les logements occupés par des propriétaires plutôt modestes.
 
    • Les dispositifs d’aide à la rénovation énergétique ciblent des catégories de ménage contrastées en termes de niveau de vie : ménages modestes pour « Habiter Mieux », ménages aisés pour le CITE, profil de bénéficiaires plus équilibré pour les CEE
 
    • Les rénovations énergétiques efficaces, pour la performance énergétique du logement, sont les changements de systèmes de chauffage ou d’eau chaude sanitaire (55% des économies d’énergie en 2019) et les travaux sur les parois opaques (46% en 2019)
La PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) prévoit d’accélérer la réduction des consommations énergétiques entre 2024 et 2028, ce qui implique de réduire davantage la consommation d’énergie au sens du diagnostic de performance énergétique (DPE). L’ONRE insiste donc sur la nécessité d’augmenter les travaux de rénovation énergétique des logements.

« Retour aux actualités

vente ou location : les diagnostics obligatoires

ILS NOUS FONT CONFIANCE